Les marmites de Géant
>>
Accueil
>
Randonnée
>
Les marmites de Géant
Saint-Germain-De-Joux

Les marmites de Géant

Histoire et Patrimoine
Lacs, rivières et cascades
Difficile
3h
10km
+567m
-568m
Boucle
GRP®
GTJ Pédestre
PR®
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Des marmites de géant au charmant hameau de Marnod, cette promenade ombragée vous amène au cœur de la vallée de la Semine enrichie par son patrimoine hydraulique aujourd’hui restauré.

Au cœur du Jura plissé, l’eau et le calcaire jouent un jeu complexe. Infiltration, dissolution, circulation souterraine ont créé une multitude de phénomènes surprenants, à découvrir, le long de cette randonnée.


Les 8 patrimoines à découvrir
Histoire et Patrimoine

Scierie Thévenin

Au pied du village de Saint-Germain-de-Joux, la rivière du Combet se jette en une dernière cascade pour faire confluence avec la Semine. C’est pour profiter de ce débit d’eau que s’agrandit, au début des années 1900, la scierie Thévenin. Elle abritait alors une roue à aubes «géante» de 7,5 mètres de haut qui pouvait fonctionner, de jour comme de nuit, au gré des arrivages et des commandes. Logés en aval de la scierie, les scieurs étaient à pied d’œuvre. Et sur ce périmètre réduit, convoité à partir de la moitié du XIXème siècle pour des installations hydrauliques, s’établit dès 1859 une diamanterie, en aval de la scierie et du pont Romain.
lire la suite
Géologie

Les marmites de Géant

À Saint-Germain-de-Joux, la Semine et son affluent le Combet créent, par érosion, de gigantesques trous appelés oulles, ou marmites. Profondes de deux à trois mètres, elles sont reliées par quelques cascades successives où ondulent les fameuses truites fario. Ouvrez l’œil, vous pouvez également y observer le Sonneur à ventre jaune, une espèce rare de crapaud.
lire la suite
Faune

Le Sonneur à ventre jaune

Ce petit crapaud au dos gris brun ou olivâtre exhibe la coloration jaune vif de son ventre et de sa gorge pour avertir ses éventuels prédateurs de sa toxicité. Sa peau sécrète en effet un venin qui peut provoquer des brûlures désagréables. Si vous observez bien la photo, vous pourrez remarquer la forme en cœur de ses yeux! Le prince charmantse cacherait-il derrière un sonneur à ventre jaune ?
lire la suite
Géologie

Le pierrier du Rocher de Beloz

La pluie, le vent, le gel et le dégel érodent les couches de calcaire du Rocher de Beloz qui se fragmentent et alimentent en petits éléments de façon permanente ce pierrier. Par prudence, admirez le depuis un de ses flancs.
lire la suite
Faune

Le Chevreuil

Chez la chevrette (chevreuil femelle), la gestation présente une particularité. En effet, après la fécondation qui a lieu lors de la période du rut (généralement entre le 15 juillet et le 15 août), les ovules cessent tout développement pendant environ 170 jours. La phase réelle de gestation commence seulement entre la fin du mois de décembre et début janvier et elle dure 130 jours. 80 % des mises bas ont lieu entre le 15 mai et le 5 juin. Ce phénomène appelé «ovo implantation différée» permet de reporter la mise-bas au printemps, période qui assure une meilleure survie aux jeunes faons.
lire la suite
Point de vue

Point de vue de Sur le Ger

En arrivant sur cette petite combe et en longeant la route, vous aurez le plaisir d'apercevoir,  à l'est une partie de la Haute Chaîne du Jura, du Reculet au Grand Crêt d'Eau, et au sud-est, les sommets enneigés du Massif alpin. Une pause s'impose !
lire la suite
Faune

Le Chamois

Ce sont leurs deux cornes noires, très droites, et qui se terminent en forme de crochets qui donnent au chamois sa physionomie propre. Mâles et femelles possèdent des cornes, qu’ils conservent toute leur vie et qui grandissent chaque année; contrairement aux cerfs et chevreuils qui perdent leurs bois. La couleur du pelage varie selon les saisons mais tous les chamois ont une bande sombre sur le dos. La partie frontale de la tête et les joues sont blanches séparées par une bande noire allant des oreilles au museau.
lire la suite
Point de vue

Point de vue de la Roche à l'Aigle

Le promontoire rocheux de la roche à l'Aigle domine le village de Saint-Germain-de-Joux et la vallée de la Semine. Il offre aussi une large et profonde vision qui s'étend au sud-est du massif alpin autour d'Annecy, à Plagne au nord, village connu désormais pour les traces laissées par des dynosaures il y a des dizaines de millions d'années.
lire la suite

Description

Depuis SAINT-GERMAIN-DE-JOUX, descendre le village (balisage jaune) vers Bellegarde puis 50 m la rue de la Gare.

  1. Bifurquer à gauche et descendre par un sentier qui débouche au pont Romain. Remonter sur 30 m une route en face.
  2. Descendre à gauche pour traverser la Semine aux MARMITES DE GÉANT. Le sentier s’élève sur la droite (buis, pins) jusqu’au hameau des Arcis.
  3. Suivre sur environ 400 m la route à droite puis une voie forestière à gauche.
  4. À l’entame du premier lacet, poursuivre par un sentier qui gravit sous couvert jusqu’au Pierrier du rocher de Beloz (point de vue sur la vallée et le pont de chemin de fer sur le Tacon). Atteindre un point haut puis redescendre jusqu’à un chemin forestier plus large.
  5. Le chemin monte à gauche, et, en plusieurs lacets dans le bois de Beloz, débouche sur une route (ligne électrique) au point de vue de Sur le Ger .
  6. Suivre cette route à gauche (à l’est, le Grand-Crêt d’Eau, au sud, les Alpes) jusqu’à Combe Michel, au niveau d’un virage.
  7. Le bon chemin poursuit plein ouest pour atteindre le Petit Marnod (ferme) puis monte à gauche dans la clairière. Poursuivre par un chemin en forêt, puis par un sentier qui descend sur le versant de la Semine. Le chemin empierré mène au point de vue de la Roche à l’Aigle.
  8. Continuer et arriver à une bifurcation pour descendre à Marnod par un sentier à gauche.
  9. À l’entrée du hameau (citerne, fermes étagées dans la pente, murets, fontaines, four à pain), descendre à gauche, (balisage blanc rouge) passer Le Mollard, par un chemin herbeux puis pierreux, en lacets, qui rejoint Longefand. Descendre la route à gauche 200 m.
  10. Piquer à droite pour trouver la D 33. Revenir par la gauche au village.
Départ : Saint-Germain-de-Joux
Arrivée : Saint-Germain-de-Joux
Communes traversées : Saint-Germain-De-Joux, Montanges

Profil altimétrique


Recommandations

Attention à la traversée d’un pierrier après les Arcis.

Ce parcours traverse des pâturages avec du bétail, et emprunte des chemins forestiers. Aussi pour le respect des propriétaires et des exploitants qui vous autorisent le passage, pour la tranquillité du bétail et de la faune sauvage, vous êtes invités à rester sur les sentiers balisés. Utiliser les passages aménagés pour franchir les clôtures et veiller à refermer les barrières.

Merci de tenir votre chien en laisse si vous en avez un.

Les fleurs sauvages sont belles, elles peuvent être rares et protégées et fanent souvent rapidement. Ne les cueillez pas ! Elles raviront les prochains randonneurs.

En cas de travaux forestier (abatage, débardage…), pour votre sécurité, sachez renoncer et faites demi-tour.


Lieux de renseignement

Office de Tourisme Terre Valserine

13 rue de la République, 01200 Bellegarde-sur-Valserine

http://www.terrevalserine.fr/

+33 (0)4 50 48 48 68

En savoir plus

Accès routiers et parkings

A 12 km au nord-ouest de Bellegarde-sur-Valserine par la D 1084.

Stationnement :

Entre l’église et la mairie

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :