Les Gorges du Lizon
>>
Accueil
>
Randonnée
>
Les Gorges du Lizon
Coteaux Du Lizon

Les Gorges du Lizon

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

C’est le long du Lizon qu’on tournait les boutons. Des boutons ronds comme les marmites de géant que le Lizon a tournées au fond de ses gorges, sauvages et à découvrir.
Habitant un massif karstique, véritable château d’eau percé, les montagnons ont toujours cherché à retenir l’eau et à l’exploiter pour de multiples usages. Ce circuit est varié, riche de paysages propices à la contemplation.


Les 7 patrimoines à découvrir
Histoire et Patrimoine

L'église romane de Saint-Lupicin

Église classée Monument historique depuis 1906, l’édifice est daté de la première moitié du 11ème siècle. Elle subit de nombreuses transformations entre le 17ème et le 20ème siècle. L’église a fait, il y a quelques années, l’objet de fouilles archéologiques menées par une équipe du CNRS (S. Bully, 2007), au cours desquelles le tombeau de Saint-Lupicin fut découvert à l’intérieur de l’édifice actuel. L’église romane aurait été construite autour du tombeau.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Les boutons du plateau du Lizon

À l’image de celle du Haut-Jura, l’histoire du plateau du Lizon est étroitement liée à la tournerie. Ses villages ont su se distinguer par leur production de boutons tournés. Depuis 1830, le cours d’eau du Lizon est équipé de roues de moulin. Vers 1900, des turbines électriques actionnent des dizaines de tours à bois qui remplacent les tours à pieds et à mains. De l’os tourné naissent canules, sifflets, porteplumes … L’idée de fabriquer des boutons naît après la crise de 1929 où le marché américain s’effondre. D’abord en galalithe, un plastique fabriqué à partir du lait, puis en acétate, plexiglas et polyester. L’année 1960 voit l’arrivée du moulage par injection et la production de grandes séries de boutons; elle relance aussi le tournage de boutons fantaisie. À ce jour, les entreprises haut-jurassiennes réalisent encore plus de 80 % de la production française de boutons.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Ancienne usine "la Lunette"

Ce sont les frères Tourniers, fabricants de lunettes et pince-nez, et négociants à Morez, qui firent du site d’un ancien moulin du 18ème siècle une usine de lunetterie et de tournerie à partir de 1881. Les frères Tourniers investirent par la suite dans la production d’électricité avec l’édification d’une centrale en aval de l’usine. La vente d’électricité, produite sur place, représentait pour les investisseurs une garantie financière (l’électricité était revendue aux communes et aux ateliers locaux) autant qu’une marque de réussite économique. La maîtrise privée de la source d’énergie conférait une position sociale prestigieuse. La société les Fils d’Emile Tournier, la première à fabriquer des lunettes en plastique moulé, ferma ses portes en 1930.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Le barrage de Cuttura

Ce barrage-réservoir, établit en 1903 par la société Tournier, était «destiné à emmagasiner les eaux du Lizon lors des crues et des arrêts des fabrications pour en faire une meilleure répartition pendant les heures de travail» (Convention entre les pétitionnaires, 1903). Situé à 70 mètres environ en amont du pont, le barrage était aussi destiné d’une part à développer la capacité de production d’électricité de l’usine pour l’électrification des communes voisines, et d’autre part à revendre la force motrice aux ateliers de tournerie alentours. Revendue en 1937 à l’Union électrique, cette centrale hydro-électrique est aujourd’hui en ruine.
lire la suite
Lacs et Rivières

Le Lac de Cuttura

Remontons à la source … Le Lizon est un cours d’eau du Haut Jura coulant sur quelques kilomètres du nord au sud. Il prend sa source aux Crozets et conflue avec la Bienne à Lavans-lès-Saint-Claude.

Deux barrages ont été construits sur son cours formant deux jolis lacs : celui de Ravilloles, et celui de Cuttura.

Ici, le barrage-réservoir de Cuttura a été édifié entre 1903 et 1905 à l’initiative des frères Tournier, industriels originaires de Morez. Il permettait d’emmagasiner les eaux du Lizon lors des crues afin de mieux les répartir dans les différents ateliers hydrauliques. 

Regardez immédiatement à l’aval du barrage : transformé en restaurant en 1990 cette ancienne tournerie fut construite en 1880. On y fabriquait des pipes. La roue à augets située à l’intérieur, visible depuis une vitre au sol, a été entièrement restaurée par l’association La Roue du Lizon. 

Le point vocabulaire
Une roue à augets est constituée d’une succession de compartiments en forme d’auges qui permettent de l’actionner par la force de l’eau.
lire la suite
Savoir-faire

Sentier de découverte des savoir-faire

Sur 3 kilomètres, en partie le long du Lizon, des œuvres ludiques complètent la visite de l’Atelier des Savoir-Faire du Haut-Jura au fil d’un sentier ludique et facile où vous serez guidés par des mains. Les œuvres (pont toupie, robe vitrail, mécanique du sonneur, …) ont été conçus et réalisés par des artisans locaux.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

L'Atelier des savoir-faire

C’est dans le bâtiment de l’ancienne usine Bourbon, destinée à l’époque à la production de stylos à bille et à plume, que l’Atelier des Savoir-faire dévoile aujourd’hui les secrets de l’artisanat. Cinq espaces s’ouvrent à vous pour mieux connaître la tournerie, comprendre l’artisanat haut jurassien et découvrir les métiers d’art. Des matières premières aux objets façonnés, de l’outil au geste, ce sont des milliers d’objets qui révèlent ces savoir-faire. Exposition temporaires, rendez-vous et stages de l’Atelier animent ce lieu toute l’année !
lire la suite

Description

Depuis SAINT-LUPICIN, l’itinéraire s’engage rue du Curé-Marquis (balisage jaune rouge), dépasse de 100 m LA FONTAINE DES HAVAS, puis bifurque à gauche par un chemin herbeux et caillouteux qui descend dans les gorges du Lizon jusqu’au PONT VIEUX (accessible à 100 m).

Le chemin forestier part à gauche puis, après un lacet, domine les gorges, et s’en rapproche. Remonter le sentier puis le chemin à gauche par de grands lacets pour atteindre LES LUNETTES. Tourner à droite (balisage blanc rouge) sur le chemin empierré (vue en contrebas sur l’Ancienne usine, « la Lunette ») et rejoindre un bon chemin qui traverse la D 233 à BARRAGE DE CUTTURA.

Depuis L’AIRE DE LA PASSION, le chemin pierreux monte à gauche puis, au BIEF D’ETRAZ, suit à droite le chemin bordé de murs en pierres sèches. Il débouche sur la D 118. Remonter de vingt mètres à gauche la route, puis la traverser prudemment pour prendre le bon chemin à droite jusqu’à L’ATELIER DES SAVOIR-FAIRE à Ravilloles.

Descendre la route du village à droite (balisage jaune rouge). Traverser la D 118 et emprunter la route des Sarures sur environ 500 m. Dans un virage en épingle, prendre à gauche un chemin forestier pour atteindre SOUS LES TOURS puis L’ABREUVOIR SOUS AUGE. Monter à droite vers Cuttura (auges). À la D 233, remonter celle-ci à gauche, sur 100 m. Gravir à droite le raidillon Sentier aux Loups. Descendre sur 100 m une route puis bifurquer à gauche par LA DOREILLE puis vers la ferme SUR LE MUR.

Le chemin part à droite (balisage jaune) et dépasse le BELVEDERE DU JAI pour accéder à CHAMP DE LIN. Suivre un sentier forestier à gauche. Puis descendre à droite par un chemin caillouteux (ancien réservoir). À Carcusse, suivre sur 200 m à gauche la route.

Depuis COMBE GRAND ESSART, tourner  à droite. L’itinéraire traverse une combe et atteint la Fontanette (auge à droite). Remonter à droite par un chemin forestier pour atteindre SUR LE RODIER puis descendre aux premières maisons de Ponthoux. Suivre une route à gauche et rejoindre le cœur de PONTHOUX.

Entre deux maisons, tourner à droite (murets d’anciens vignobles). Descendre par un sentier en lacets. À la D 233, remonter la route sur 50 m, piquer à gauche vers le Lizon.

Traverser le PONT BLEU et suivre à droite le sentier de pêcheur pour rejoindre PONT VIEUX. Remonter à SAINT-LUPICIN par le parcours emprunté à l’aller.
Départ : Centre du village, Saint-Lupicin
Arrivée : Centre du village, Saint-Lupicin
Communes traversées : Coteaux Du Lizon, Ravilloles, Lavans-Les-Saint-Claude

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Office de Tourisme Haut-Jura Saint-Claude

1 avenue de Belfort, 39200 Saint-CLaude

https://www.saint-claude-haut-jura.com/

+33 (0)3 84 45 34 24

En savoir plus

Accès routiers et parkings

Stationnement :

Centre du village de Saint-Lupicin

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
1