Varambon et grand Crêt d'Eau
>>
Accueil
>
Randonnée
>
Varambon et grand Crêt d'Eau
Confort

Varambon et grand Crêt d'Eau

Histoire et Patrimoine
Pastoralisme et Agriculture
Paysages
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Au sud de la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura culmine le Crêt de la Goutte à 1 610 m dans le massif du Grand Crêt d’Eau. Alpages, chalets d’estives, et panoramas alpins caractérisent ce parcours agrémenté d’un sentier de découverte sur la thémaique de l’alpage. 
« Nommer la pointe méridionale des monts Jura est une histoire d’O : crêt d’Eau tombée en abondance, Credo parce qu’il faut la foi pour monter, crêt d’Haut sans rien au-dessus, crêt d’Aulps pour désigner l’alpage… L’important est d’aller voir en haut ! » Marc Forestier (Edition Dakota, Que faire dans le Parc naturel régional du Haut-Jura)

Les 13 patrimoines à découvrir
Pastoralisme et Agriculture

Sentier "Au fil de l'alpage"

Situé au sud de la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura, ce sentier de découverte permet de comprendre le rôle des murets et des goyas, la disparition des villages d’altitude d’antan, de faire une halte au chalet de Varambon et prendre connaissance de l’exposition qui lui est consacré (livret à l’Office du tourisme à Bellegarde-sur-Valserine).
lire la suite
Milieux naturels

La Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura

À l’extrême sud-est du massif jurassien, s’étire le long chaînon des Monts Jura. De la cluse du Rhône au sud, à la frontière suisse au nord et dominant le bassin lémanique, le Haute-Chaîne du Jura sépare le Pays de Gex et la vallée de la Valserine. Créée en 1993, la Réserve Naturelle Nationale permet d’assurer la protection de milieux montagnards que les aménagements et la fréquentation touristique potentiellement forte pourraient altérer. On y recherche une harmonisation entre les pratiques d’exploitation pastorale et forestière, et la conservation de la richesse du patrimoine naturel. La diversité des groupements végétaux, aux couleurs et aux ambiances variées, contribue à marquer de façon originale les paysages de la Haute-Chaîne.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

La Pierre à fromage

Cette pierre est le vestige du muret de protection de l’ancien goya, qui empêchait au bétail d’aller polluer l’eau. Plusieurs hypothèses sont émises pour justifier le nom de cette étrange pierre. Alors que certains supposent que c’était le lieu où les seigneurs des environs payaient des impôts constitués d’une partie de la production de fromages fabriqués pendant l’été, d’autres pensent que cette pierre servait de reposoir pendant le transport des fromages à dos d’hommes (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Pastoralisme et Agriculture

Les alpages du grand Crêt d'Eau

Le paysage dénudé de l’alpage résulte de l’action séculaire des hommes et des troupeaux. Ils défrichèrent les forêts qui couvraient presque entièrement la montagne jurassienne. Il n’est guère que les sommets les plus élevés qui échappèrent à la forêt après le retrait des glaciers (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Point de vue

Le Mont Blanc

Au centre de la chaîne des Alpes, face à vous, trône le Mont Blanc. 4810 mètres, c’est le plus haut sommet d’Europe de l’ouest. Son dôme blanc, s’étendant au nord (à gauche) vers l’Aiguille du Midi et les Aiguilles de Chamonix permettent de le reconnaître facilement.
lire la suite
Sommet - Point de vue

Point de vue du crêt de la Goutte

Le Crêt de la Goutte, du haut de ses 1621 mètres, est le point culminant du Grand Crêt d’Eau. Par beau temps, le panorama est superbe. Aux chaînons du Jura succèdent les plateaux du Bugey et la chaîne des Alpes avec ses sommets enneigés (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Les murets d'alpage

Ces murets furent construits au 19ème siècle pour délimiter les alpages achetés par des propriétaires aisés de Collonges ou pour séparer la forêt de l’alpage; les troupeaux n’ayant à cette époque plus le droit de parcourir les bois. Aujourd’hui, ils servent d’abri à une faune particulière. Reptiles, oiseaux, mustélidés aiment les fréquenter ou les habiter (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Faune

Venturon montagnard

Comme son nom le laisse supposer, le Venturon est un véritable petit montagnard. En France, il est présent dans les Vosges, le Jura, le Massif-Central, les Alpes et les Pyrénées. Il a l’habitude de s’installer à la lisière supérieure des forêts de conifères, dans les pâturages boisés ou les pelouses alpines. Très sociable, il aime vivre en communauté; on le repère d’ailleurs souvent par ses cris très caractéristiques lorsqu’il se déplace en petites troupes. Il disparaît progressivement des altitudes les plus basses du Parc du Haut-Jura et se concentre presque uniquement sur la Haute-Chaîne. Un effet du changement climatique?
lire la suite
Flore

Lys martagon

Fleurissant en été, vous pourrez peut être rencontrer le Lys martagon, dont les tiges hautes peuvent atteindre jusqu’à 1,5 mètre ! Mais attention,cueillette et arrachage sont interdits, cette plante est protégée par la loi. On rappelle aussi qu’en Réserve naturelle, tout ramassage d’élément animal, floristique ou géologique est interdit (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Pastoralisme et Agriculture

Les goyas

Les «goyas», ces mares artificielles aux allures pourtant naturelles, parsèment les alpages du Grand Crêt d’Eau. Au printemps, à la fonte des neiges, ils se remplissent d’eau. Des myriades de tétards de Triton alpestre grouillent au soleil du matin. L’infiltration rapide des eaux de pluie dans le sous-sol karstique et l’absence de source sur les sommets ont amené les hommes à créer ces réserves d’eau imperméables pour abreuver le bétail (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Milieux naturels

La forêt d'altitude

La forêt de Varambon est très ancienne. Peuplée principalement de sapins, d’épicéas, de hêtres, d’érables et de sorbiers, elle était en partie parcourue par le bétail. Gérée en futaie jardinée par les forestiers, aux 19ème et 20ème siècles, cette forêt conserve un intérêt biologique majeur. Intégrée à la Réserve Naturelle Nationale créée en 1993, elle doit rester un endroit de calme et de tranquillité pour que le Grand Tétras et la Gélinotte des bois et les nombreux autres oiseaux puissent continuer à la fréquenter (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Les vestiges du village d'alpage de Varambon

Dans une petite dépression, à la sortie du bois, des orties ont poussé en grande quantité. Plantes nitrophiles (qui aime le nitrate), elles poussent dans les ruines d’anciennes cabanes d’alpage, se nourrissant, plusieurs siècles après, des vestiges des litières des animaux (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Le chalet de Varambon

Sous son vaste toit, il apparaît au milieu de l’alpage, accueillant lorsqu’il pleut ou que le brouillard menace. Construit dans la première moitié du 19ème siècle, le chalet de Varambon reste le dernier témoin de l’alpage sur le Grand Crêt d’Eau. Il comprenait une cuisine centrale dans laquelle le fromager fabriquait le Comté ou le Bleu de Gex. Les deux pièces situées au nord servaient à tenir au frais le lait (le laitier) et à conserver les fromages (le grenier). Deux étables au sud, aujourd’hui destinées à l’accueil de jour des promeneurs (expositions sur la vie du berger dans la grande étable), permettaient d’abriter une soixantaine de vaches laitières, les jeunes bovins et les cochons, engraissés avec le petit-lait (extrait du livret: Au fil de l’alpage).
lire la suite

Description

Depuis le parking de La Charnaz, l’itinéraire monte le chemin pierreux à droite (balisage jaune rouge), et débouche dans le pâturage de Varambon. Rejoindre Sous les Crêts (balise N°4 du sentier de découverte : Au fil de l’alpage).

  1. Monter à gauche dans l’alpage en suivant les sentes du bétail pour rejoindre un petit col à La Pierre à Fromage.
  2. Le sentier longe la barrière à droite (balisage blanc rouge) puis à gauche pour accéder au CRET DE LA GOUTTE.
  3. Descendre le long de l’affleurement rocheux puis longer une barrière pour rejoindre un «goya ». Suivre la direction Sorgia d’en Haut pour retrouver un ancien muret de pierres. Continuer à droite (sentier pierreux), longer quelques goyas et arriver à Entre les Crêts. Descendre dans le pâturage jusqu’à proximité de la ruine de Sorgia d’en Haut (goya récent).
  4. Suivre à droite le chemin pierreux (balisage jaune) pour rejoindre le parking de la Charmante.
  5. La route forestière descend à droite en direction de Menthières. Au parking Sous Varambon, poursuivre la descente sur cette route 700 mètres et arriver à la limite de la Réserve.
  6. Le vieux chemin de Varambon monte à droite, puis après un virage, débouche dans le pâturage. Accéder à une croisée. 
  7. Emprunter le chemin empierré à gauche jusqu’au chalet de Varambon. Poursuivre la montée dans l’alpage jusqu’à l’intersection Sous les Crêts et, par le chemin de montée (balisage jaune rouge), rejoindre le parking de départ.
 
Départ : La Charnaz à proximité de Menthières
Arrivée : La Charnaz à proximité de Menthières
Communes traversées : Confort, Collonges, Valserhone

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.
Zone de quiétude de la faune sauvage Varambon

Zone de quiétude de la faune sauvage dans la Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura.  

Du 15 décembre au 30 juin, il est interdit de sortir des sentiers de randonnée spécifiquement balisés pour cette période, et quelque soit la pratique de la randonnée : à pied, en raquettes à neige ou à ski.
Vous pouvez télécharger l’arrêté préfectoral en cliquant ici.

Ensemble contribuons à la protection de la nature.

(Le non-respect de cette réglementation est soumis à des peines judiciaires pouvant aller jusqu’à 450€.)

Domaines d'activités concernés :
Aérien, Aquatique, Équipement, Souterrain, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuindéc.
Contact :
Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura
135, rue de Genève
01170 GEX

Tél : 04 50 41 29 65
E-mail : contact@rnn-hautechainedujura.fr

Site : https://www.rnn-hautechainedujura.fr/reglementation/
Réserve naturelle nationale de la Haute-Chaîne du Jura

Accueillant au fil des saisons à la fois promeneurs, professionnels (alpagistes, forestiers, etc.) et naturalistes, cette Réserve est un territoire accessible où de nombreux usages cohabitent. Pour assurer la pérennité de cet espace sensible et des pratiques qui s'y déroulent, il convient de respecter la réglementation en vigueur :
Sont interdits :
- les chiens même tenus en laisse,
- la cueillette des fleurs et la collecte de fossiles ou et de minéraux,
- le feu,
- l'usage d'instrument sonore,
-
l'abandon de déchets,
- le camping. Toutefois le bivouac, sans abri (sauf en cas de nécessité absolue : conditions météorologiques et sécurité de la personne notamment), pendant les créneaux horaires de 19h00 le soir à 9h00 le matin, pour une seule et unique nuitée par site, à une distance maximale de vingt mètres des sentiers balisés autorisés, en dehors des alpages occupés par le bétail, est toleré.

L’ensemble de la réglementation est consultable ici :

https://www.rnn-hautechainedujura.fr/reglementation/


Par ailleurs, sept Zones de quiétude de la faune sauvage, actives du 15 décembre au 30 juin (exception faite de la ZQFS des Platières, active du 15 décembre au 15 mai), interdisent de sortir des sentiers de randonnée balisés spécifiquementpour cette période de l'année.
Domaines d'activités concernés :
Aérien, Aquatique, Équipement, Équipement, Souterrain, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :
Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura
135, rue de Genève
01170 GEX
Tél : 04 50 41 29 65
E-mail : contact@rnn-hautechainedujura.fr
Site : https://www.rnn-hautechainedujura.fr
Grand tétras
Le Grand Tétras est une espèce emblématique des forêts de montagnes françaises. Son apparence et son comportement font de lui un oiseau très atypique. Pouvoir l’observer relève d’un vrai défi, tant cet oiseau est discret, mais s’avère être un souvenir mémorable.

En hiver, son activité est réduite au minimum. Il passe la quasi-totalité de la journée perché dans un arbre et consomme uniquement des aiguilles de sapin. Une nourriture très peu énergétique. Cette période est critique pour sa survie. Un oiseau subissant un dérangement régulier va puiser dans ses maigres réserves et finir par en subir les conséquences. Sa sensibilité à la prédation aura augmenté, ou bien il dépérira simplement à cause du manque d’énergie. Une autre période critique prend place du printemps au début de l’été avec la couvaison. Si la poule est surprise plusieurs fois, elle va abandonner le nid et laisser ses poussins seuls, sans protection. La survie des jeunes étant déjà très faible naturellement, ce phénomène accentue, d’autant plus, ce risque de mortalité chez les jeunes oiseaux.

Les pratiques qui peuvent avoir une interaction avec le Grand tétras en période de nidification sont principalement les pratiques sportives terrestres comme la randonnée, le ski, le VTT.
Domaines d'activités concernés :
Manifestation sportive, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuindéc.
Contact :
Parc naturel régional du Haut-Jura
29 Le Village
39310 Lajoux
03 84 34 12 30
www.parc-haut-jura.fr

Recommandations

À éviter en cas de brouillard ou d’orage.

Ce parcours traverse une Zone de Quiétude de la Faune Sauvage de la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaine du Jura, aussi :

Sur toute la Réserve : les chiens sont interdits, de même que la cueillette des fleurs ou le ramassage de tout élément végétal, animal ou géologique. Le bivouac n’est toléré qu’à proximité immédiate des chalets, comme ici, celui du Gralet.

Dans la Zone de Quiétude de La Charnaz -Varambon : il est interdit de sortir du sentier balisé entre le 15 décembre et le 30 juin 

Par ailleurs, l’itinéraire traverse des pâturages avec du bétail, et emprunte des chemins forestiers. Aussi pour le respect des propriétaires et des exploitants qui vous autorisent le passage, pour la tranquillité du bétail, vous êtes invités à rester sur les sentiers balisés. Utiliser les passages aménagés pour franchir les clôtures et veiller à refermer les barrières.

En cas de travaux forestier (abatage, débardage…), pour votre sécurité, sachez renoncer et faites demi-tour.

Accès routiers et parkings

A 10 km au nord-est de Confort par la D 16 (direction Menthières), puis route forestière du Sorgia depuis le Château et enfin, à gauche la route forestière vers La Charnaz.

Stationnement :

Bord de route à La Charnaz

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :