Les détours du lac de Remoray
>>
Accueil
>
VTT VTTAE
>
Les détours du lac de Remoray
Remoray-Boujeons

Les détours du lac de Remoray

Faune - Flore
Histoire et Patrimoine
Paysages
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
A quelques coups de pédales de la Réserve naturelle nationale du lac de Remoray et du lac de Saint Point, un circuit au relief varié ponctué d'un belvédère ouvert sur les deux lacs dans la vallée verte du Haut-Doubs.

Depuis le village de Remoray, regroupé autour de son église, sa maison commune et son presbytère aujourd'hui Maison du Patrimoine, routes, chemins et sentiers alternent tour à tour en forêt, en pré-bois et à travers les pâturages colorés qui donnent goût au Comté.

Les 6 patrimoines à découvrir
Histoire et Patrimoine

Travail à ferrer

Ce petit édifice en bois et son équipement, encore bien complet à Remoray, avec son joug auquel il ne semble manquer que les lanières est aussi appelé "métier à ferrer". Il servait à immobiliser les gros animaux, chevaux et bovins, pour réaliser le travail de ferrage. La construction se devait d’être très solide pour supporter la force des bêtes, pas toujours coopératives, et la sécurité du maréchal-ferrant.
lire la suite
Pastoralisme et Agriculture

Des arbres dans les pâturages

Paysage spécifique du Haut-Jura, paradis des cueilleurs de champignons, le pré-bois constitue un espace unique où l'Homme a concilié l'herbe et l'arbre, le pâturage et la forêt.

Le bétail peut trouver là, sous ces arbres disséminés, ombrage, fraîcheur et parapluie. Mais gare à la foudre !
lire la suite
Histoire et Patrimoine

La scierie de Boujeons

A l’origine, la scierie était un moulin à grains qui utilisait la force motrice de l’eau de la rivière la Drésine. Une scierie s’est ensuite implantée en 1840 pour bénéficier des installations du moulin. Des évolutions techniques et sociales marquent la scierie de Boujeons le début des années 2000, expliquées et illustrées en détail par un panneau d’interprétation depuis ce point de vue.
lire la suite
Faune

Vie de chamois

Le chamois est un animal principalement diurne, vivant en hardes plus ou moins importantes selon les saisons (tendance à être plus importantes en hiver qu’en été). La période de rut se déroule entre fin octobre et fin janvier, durant laquelle les mâles sont très agressifs, s’affrontant à coups de cornes, menant parfois à des chutes mortelles selon le milieu dans lequel a lieu l’affrontement. Après une gestation de 23 semaines, les femelles donnent naissance à un ou deux chevreaux, qui restent à leurs côtés pendant un an.
lire la suite
Point de vue

Belvédère des deux lacs

Au premier plan de ce belvédère trône le lac de Remoray et sa couronne de tourbières, classés en Réserve Naturelle Nationale depuis 1980 ; et au second plan, le lac de Saint-Point, l’un des plus grands lacs naturels de France. Véritable sanctuaire de biodiversité, la Réserve du lac de Remoray abrite une faune et une flore remarquables liées en particulier aux milieux humides : Bécassine des marais, Râle d’eau, Oeillet superbe, Primevère farineuse, Cuivrée de la bistorte, Leucorrhine à front blanc, etc. Mais attention, l’accès au cœur de la Réserve est interdit ; aussi ce patrimoine naturel remarquable est à découvrir à la Maison de la Réserve à Labergement Sainte-Marie. En savoir plus sur la Réserve Naturelle Nationale du Lac de Remoray : http://www.maisondelareserve.fr/
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Église et ancien presbytère

L'église de Remoray a été construite au 19ème siècle dans un style néogothique très homogène.

A proximité, l'ancien presbytère à été réhabilité en Maison du Patrimoine en 2015 et bénéficie de la marque Valeurs Parc comme site de visite. Les pièces et le jardin ont été reconstitués tels qu'il étaient au 19ème siècle. L'histoire de la région, les traditions, les parlers locaux, sont  quelques uns des thèmes développés au cours des vistes. Et unique au monde, le papier peint panoramique de la chambre d'apparat est à ne pas manquer ! (www.patrimoine-remoray.fr).
lire la suite

Description

Depuis le centre de REMORAY, prendre à droite la route des Grandes Plaines (balisage VTT n° 12 rouge), qui monte progressivement et qui rejoint un massif forestier pour atteindre La Côte.

  1. Emprunter à gauche un petit sentier terreux, rejoindre un chemin forestier que l'on suit à nouveau à gauche, sur environ 900 m.
  2. Dans la grande courbe à droite, bifurquer à gauche (passage VTT)  et déboucher dans un pâturage. Suivre le chemin à gauche puis le chemin blanc qui mène à Sur la Côte.
  3. Remonter le chemin de terre à droite qui traverse des pâturages, vers la Grande Combe.
  4. Bifurquer sur le chemin blanc à gauche qui rejoint la forêt, et après 600 mètres environ, bifurquer à droite pour un sentier herbeux. Il s'ensuit une succession de petits sentiers terreux, herbeux ou caillouteux qui rejoint une route forestière.
  5. Descendre la route à gauche, dépasser le chalet Les Trois Portes pour bifurquer à droite et suivre le chemin en lisière de forêt sur environ 1 km.
  6. Bifurquer à nouveau à gauche et suivre le chemin forestier qui rejoint en 450 m une route forestière. Suivre cette route à gauche 150 m et emprunter le chemin à droite.
  7. Ne pas manquer, en rejoignant un large chemin forestier juste avant de descendre sur le village de Boujeons, d’emprunter le sentier qui tourne directement à gauche (passage VTT) et qui traverse des pâturages jusqu’au village de Bougeons.
  8. Emprunter la rue principale du village en tournant à gauche, puis tourner à droite en descendant vers la scierie du village.
  9. Traverser un petit pont puis quitter le village en empruntant la route goudronnée qui monte à gauche et qui se transforme en chemin blanc à travers des pâturages jusqu’à la Plaine à Chaillet.
  10. Traverser la pâture en tournant à gauche, puis emprunter un sentier forestier qui débouche sur un chemin blanc. Bifurquer peu après à gauche (passage VTT) et traverser des pâturages par un petit sentier herbeux jusqu’aux Brétilles, au dessus du Brey.
  11. Emprunter à gauche la route,sans descendre jusqu'à la route principale, puis suivre un chemin caillouteux qui monte dans la forêt en traversant une clairière.
  12. Bifurquer à droite sur une piste forestière qui monte au BELVEDERE DES DEUX LACS.
  13. Descendre par un petit sentier terreux pour arriver à une route, puis tourner à droite pour arriver au Parking RF Marcel Goux.
  14. Rejoindre à gauche l'intersection Buclet sur la route en direction de Remoray. Suivre  la route à gauche 100 m pour trouver un chemin forestier parallèle qui débouche à nouveau sur cette route. Remonter à REMORAY après avoir traversé le pont sur La Drésine, petite rivière qui alimente le lac de Remoray.
Départ : Remoray
Arrivée : Remoray
Communes traversées : Remoray-Boujeons, Labergement-Sainte-Marie, Mignovillard, Brey-Et-Maison-Du-Bois

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.
Arrêté préfectoral de protection des biotopes des Forêts d’altitude du Haut-Jura

 Ces zonages réglementaires sont mis en place pour garantir le maintien de ces forêts représentant l’habitat de nombreuses espèces protégées du massif : Grand Tétras, Gélinotte des bois, Petites chouettes de Montagne, Lynx d’Europe etc…

La réglementation concerne principalement la période du 15 décembre au 30 juin et organise / limite la fréquentation / les activités au sein de ces forêts.

Respecter cette réglementation c’est participer à la protection de ces formidables forêts, et peut être la chance d’observer l’une de ces espèces emblématiques.



Domaines d'activités concernés :
Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuindéc.
Contact :

Parc naturel régional du Haut-Jura
29 Le Village
39310 Lajoux
03 84 34 12 30
www.parc-haut-jura.fr/

Grand tétras
Le Grand Tétras est une espèce emblématique des forêts de montagnes françaises. Son apparence et son comportement font de lui un oiseau très atypique. Pouvoir l’observer relève d’un vrai défi, tant cet oiseau est discret, mais s’avère être un souvenir mémorable.

En hiver, son activité est réduite au minimum. Il passe la quasi-totalité de la journée perché dans un arbre et consomme uniquement des aiguilles de sapin. Une nourriture très peu énergétique. Cette période est critique pour sa survie. Un oiseau subissant un dérangement régulier va puiser dans ses maigres réserves et finir par en subir les conséquences. Sa sensibilité à la prédation aura augmenté, ou bien il dépérira simplement à cause du manque d’énergie. Une autre période critique prend place du printemps au début de l’été avec la couvaison. Si la poule est surprise plusieurs fois, elle va abandonner le nid et laisser ses poussins seuls, sans protection. La survie des jeunes étant déjà très faible naturellement, ce phénomène accentue, d’autant plus, ce risque de mortalité chez les jeunes oiseaux.

Les pratiques qui peuvent avoir une interaction avec le Grand tétras en période de nidification sont principalement les pratiques sportives terrestres comme la randonnée, le ski, le VTT.
Domaines d'activités concernés :
Manifestation sportive, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuindéc.
Contact :
Parc naturel régional du Haut-Jura
29 Le Village
39310 Lajoux
03 84 34 12 30
www.parc-haut-jura.fr

Recommandations

Pour une sortie VTT, porter un casque et emporter suffisamment d'eau. Les chemins sont partagés avec les piétons et les randonneurs équestres, qui ont la priorité, il convient donc d'adapter et de maîtriser sa vitesse. 

Par temps humide, la majorité des sentiers de cet itinéraire peuvent être boueux et glissants. 

Vous serez amenés à traverser des passages VTT, ne pas hésiter à descendre du vélo. 

Ce parcours traverse des pâturages et emprunte des chemins forestiers. Aussi pour le respect des propriétaires, pour la tranquillité du bétail et de la faune sauvage, vous êtes invités à rester sur les sentiers balisés et à refermer les barrières.

Les fleurs sauvages sont belles, elles peuvent être rares et protégées et fanent souvent rapidement. Ne les cueillez pas ! Elles raviront les prochains admirateurs.

En cas de travaux forestiers (abattage, débardage…), pour votre sécurité, sachez renoncer et faites demi-tour.

Lieux de renseignement

Office de Tourisme de Pontarlier

14 bis rue de la Gare, F-25300 Pontarlier

http://www.pontarlier.org/

+33 (0)3 81 46 48 33

En savoir plus

Office de Tourisme Métabief

6 place Xavier Authier, F-25370 Métabief

http://www.tourisme-metabief.com/

+33 (0)3 81 49 13 81

En savoir plus

Accès routiers et parkings

A 17 km au sud-ouest de Pontarlier par la N 57 puis la D 437 jusqu'à Granges Sainte-Marie (commune de Labergement Sainte-Marie), puis la D9 jusqu'à L'Abbaye et enfin la D46.

Stationnement :

Parking de l'Église, Remoray.

En savoir plus


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :