La Roche de la Joux
>>
Accueil
>
Randonnée
>
La Roche de la Joux
Rogna

La Roche de la Joux

Faune - Flore
Paysages
Moyen
2h
6km
+218m
-217m
Boucle
GRP®
PR®
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Ce parcours, à dominante forestière depuis le village de Rogna, est émaillé de pelouses sèches et du point de vue de la Roche de la Joux.

Au détour de cette balade en joux (forêt en jurassien), les pelouses sèches sont un véritable trésor. Dès le printemps, une symphonie de couleurs explose sur ces sols arides : jaune, bleu, mauve, blanc, rose. Une palette de nuances chatoyantes se succède au fil des saisons et habille ce paysage à l’apparence immuable. 


Les 7 patrimoines à découvrir
Milieux naturels

Pelouses sèches

Un sol peu épais et pauvres en éléments nutritifs, une exposition favorable au soleil, une faible capacité à retenir l’eau et la quasi-absence d’amendements: voici les principales caractéristiques des pelouses sèches, appelées également pelouses à orchidées. La germandrée des montagnes, le Thym serpolet et le Sermontain sont quelques-unes des espèces floristiques qui accompagnent l’Orchis mâle et l’Orchis militaire dans ce milieu recherché par de nombreux papillons. Elles recèlent un intérêt écologique unique: plus d’un quart des espèces protégées en France vivent sur des pelouses sèches.
lire la suite
Milieux naturels

Nouvelles ressources énergétiques de la forêt

Fort appréciée des citadins pour se ressourcer, la forêt haut-jurassienne couvre aujourd’hui 65 % du territoire du Parc. On en tire traditionnellement des bois-d’œuvre de charpente et du bois de chauffage en quartiers. Depuis une dizaine d’années se développe une économie qui utilise les sous-produits forestiers (buissons, taillis, branches, sciures, déchets de scierie) destinés au chauffage. Transformés en plaquettes ou en granulés, ces sous-produits peuvent alimenter fourneaux et chaudières automatiques, privés ou collectifs. Trois tonnes de plaquettes forestières correspondent à environ une tonne d’équivalent pétrole.
lire la suite
Faune

Le Lynx boréal

Si à l’origine, l’espèce occupait toutes les forêts d’Europe, de plaine comme de montagne, au milieu du XXe siècle, elle ne subsistait qu’en Scandinavie et en Europe centrale. Réintroduit au début des années 1970 en Suisse, et depuis 1983 dans les Vosges, le lynx a recolonisé progressivement les parties françaises du Jura et commence à rejoindre les Alpes. Mais souffrant d’une forte mortalité juvénile (50 %), sa progression est lente. Sa population peut être estimée entre 100 et 140 individus sur le massif jurassien français, et entre 130 et 180 individus sur l’ensemble de la France!
lire la suite
Faune

Le Pic épeiche

Au printemps, tendez l’oreille, vous pourrez facilement repérer le Pic épeiche par le résonnement de son «tambourinage» contre un tronc (séries de coups de bec rapides). Il peut émettre jusqu’à 20 coups par seconde, à une vitesse estimée de 25 km/h! Pour compenser l’usure liée au martelage, le bec croît en continue. Le Pic épeiche cherche des insectes dans le bois, grâce à sa langue munie d’un «harpon». Enroulée autour de son cerveau, elle peut se déployer de manière très importante.
lire la suite
Point de vue

Point de vue de la Roche de la Joux

La vue porte au nord sur le cirque rocheux de la côte de Plana où est édifiée la chapelle de Saint-Romain-de-Roche, au bord d’une des cluses de la Bienne, dominant Vaux-lès-Saint-Claude. Dans le même axe, le viaduc de Villards d’Héria à l’aval du site archéologique.
lire la suite
Point de vue

Point de vue de Rogna

Depuis le flanc ouest de Rogna, village bien étiré au soleil, ce point de vue s’ouvre à l’est sur le cirque de Vulvoz et les plus hauts crêts jurassiens: Colomby de Gex et massif du Crêt de la Neige.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Maison-ferme double

La ferme fut plus qu’un outil de production. «Maison monde», support de la mémoire collective en même temps que repère géographique, elle désignait tout à la fois les bâtiments, la famille qui l’occupait et parfois aussi le type d’artisanat pratiqué (ferme-scierie, ferme-tournerie …). L’organisation du bâti en «travées» se retrouve principalement dans les villages en raison des contraintes liées à la mitoyenneté. Ainsi, chaque travée correspondrait à une fonction du bâti bien particulière: l’écurie, la grange et le logement.
lire la suite

Description

Au départ de la mairie de ROGNA, l’itinéraire (balisage jaune rouge) suit la D 293 en direction de Viry.

  1. Après environ 300 m, le chemin caillouteux monte à droite et traverse un lotissement. Continuer l’ascension sur un chemin blanc, dans un premier temps bordé de prés au soleil levant, puis qui pénètre en forêt. Dépasser Chemin du pré Veyron et poursuivre par le chemin principal doucement vallonné, et atteindre, Chemin du Bujon, et tout de suite, La Mélie.
  2. Prendre sur la droite (balisage jaune), en direction du nord, un autre chemin d’exploitation forestière, au relief plus marqué, boueux par endroits. L’itinéraire, plutôt montant dans sa première partie, redescend assez sèchement pour accéder à l’extrémité d’une voie forestière, Sous la Roche de Joux.
  3. BELVEDERE ROCHE DE LA JOUX, 30 min aller-retour. Monter à gauche par un chemin à la pente très raide sur environ 250 m. Dans une petite combe, prendre à droite un sentier qui s’approche de la ligne de crête et suivre celle-ci jusqu’au sommet. De retour, emprunter la voie forestière jusqu’au village en dépassant Pré Veyron.
  4. Après les premières maisons du village, descendre à droite par la rue des Réservoirs et retrouver le parking sur la gauche.
Départ : Place de l'église de Rogna
Arrivée : Place de l'église de Rogna
Communes traversées : Rogna

Recommandations

Attention au bord de falaises à la Roche de Joux.

Ce parcours traverse des pâturages en propriétés privées avec du bétail, et emprunte des chemins forestiers. Aussi pour le respect des propriétaires et des exploitants qui vous autorisent le passage, pour la tranquillité du bétail et de la faune sauvage, vous êtes invités à rester sur les sentiers balisés. Utiliser les passages aménagés pour franchir les clôtures et veiller à refermer les barrières.

Merci de tenir votre chien en laisse si vous en avez un.

Les fleurs sauvages sont belles, elles peuvent être rares et protégées et fanent souvent rapidement. Ne les cueillez pas ! Elles raviront les prochains randonneurs.

En cas de travaux forestier (abatage, débardage…), pour votre sécurité, sachez renoncer et faites demi-tour.


Lieux de renseignement

Office de Tourisme Haut-Jura Saint-Claude

1 avenue de Belfort, 39200 Saint-CLaude

https://www.saint-claude-haut-jura.com/

+33 (0)3 84 45 34 24

En savoir plus

Accès routiers et parkings

A 4 km au sud de Molinges par les D 63, D 100 et D 293

Stationnement :

Place de l’église

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :