Belvédères et tourbière de Nanchez
>>
Accueil
>
Randonnée
>
Belvédères et tourbière de Nanchez
Nanchez

Belvédères et tourbière de Nanchez

Faune - Flore
Paysages
Difficile
2h45
9km
+191m
-192m
Boucle
PR®
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Un condensé de Jura : forêts, promontoires rocheux, prairies fleuries, tourbières secrètes et petits cours d’eau aux « mille » méandres!

Au gré des saisons, cette balade vous conduit l’été au milieu de prairies de fauches fleuries, champs de neige en hiver où s’impriment les traces de la faune sauvage, et au cœur des forêts claires d’épicéas et du paysage de taïga de la tourbière.
Depuis les belvédères, de larges perspectives s'ouvrent sur la combe et ses cours d’eau sinueux, tandis qu'à l’est, les sommets de la Haute-Chaîne du Jura soulignent l’horizon.


Les 12 patrimoines à découvrir
Point de vue

Belvédère du Duchet

Perché à 971 m sur l’anticlinal du Bois de la Joux, il domine la Combe d’Anchey ou Combe de Prénovel-Les Piards. Pour les géologues, il s’agit d’une véritable combe: creusée dans un mont par l’érosion. La douceur des pentes est due à l’action du glacier qui a déposé des moraines. Cette combe est aujourd’hui exploitées en prairies de fauche. Le Bief de Nanchez, ou Bief d’Anchey, qui serpente au pied du belvédère, a retrouvé ses méandres depuis 2016, ce qui freine l’écoulement des crues au bénéfice de la biodiversité et des rivières en aval. Vous découvrez du nord au sud différents hameaux : Prénovel de Bise, les Belbenoîts, les Janiers (avec l’église), Les Fans et Les Berrods. Au Sud, on distingue le village des Piards, aux maisons beaucoup plus groupées.
lire la suite
Milieux naturels

La tourbière de Nanchez

Une tourbière se caractérise par un sol constamment gorgé d’eau, où se forme et s’accumule de la tourbe, une sorte de litière constituée de la végétation morte, mal décomposée du fait de l’absence d’oxygène. Les conditions de vie dans ces milieux sont exigeantes… ce qui oblige les espèces qui y vivent à s’adapter à l’omniprésence de l’eau, à un climat plutôt froid et à la composition chimique du sol.
lire la suite
Flore

La Droséra

Cette petite plante carnivore piège les insectes grâce à des cils recouverts d’une glue contenant une substance digestive. Cette adaptation lui permet de se procurer des apports complémentaires dans ce milieu où les racines peinent à trouver suffisamment de nourriture.
lire la suite
Flore

L'Airelle des marais

Cette fausse myrtille apprécie les milieux légèrement acides, c’est pourquoi on la trouve dans les tourbières bombées ou en cours d’assèchement. Ses baies comestibles, à maturité en milieu d’été, sont moins sucrées que celles de la myrtille.
lire la suite
Flore

La Callune

Ses racines produisent des sécrétions toxiques qui limitent l’implantation d’autres espèces. Elle est souvent appelée fausse bruyère.
lire la suite
Faune

Le Cuivré de la bistorte

C’est un papillon typique des zones boréales, que l’on peut trouver ici! Les adultes volent essentiellement en mai et début juin. Les femelles pondent en se glissant à reculons sous les feuilles de la Renouée de la bistorte. La chenille effectue tout son développement sur la face inférieure de cette feuille.
lire la suite
Flore

La Linaigrette

Leur houppe soyeuse ne correspond pas au stade de la fleur, mais à celui du fruit : les aigrettes qui la constituent servent au transport des graines par le vent.
lire la suite
Flore

Le Pin à crochet

Dans le Jura, on le trouve presque exclusivement en tourbière : sa silhouette touffue, ses aiguilles courtes et groupées par deux, le crochet situé sur les écailles de ses cônes sont les caractères permettant de l’identifier.
lire la suite
Point de vue

Belvédère Sur le Fort

Déjà porté sur la carte de 1835 sous le vocable « La Roche du Fort», le belvédère, défriché il y a quelques années, s’ouvre sur la Combe d’Anchey (Prénovel-Les Piards), le Bief de Nanchez et la tourbière. Au sud-est, se dévoile la Haute-Chaîne du Jura de la Dôle au Reculet.

Au pied du Belvédère, plusieurs entonnoirs, dont l’un est très visible à proximité de la route, forment des trop-pleins lors des crues. Lorsque les scieries situées à l’aval fonctionnaient, les usiniers tentaient de les boucher afin de conserver assez d’eau pour leurs roues hydrauliques. Quel que soit son débit, le bief se perd dans le karst derrière le hameau de Chaux-des-Prés. Ses eaux rejaillissent 27 km plus loin, dans la vallée de la Bienne.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Le couronnement des murets

Le faîtage des murs en pierres sèches, ou couronnement, permet de maintenir et de stabiliser les parements (parties visibles d'un mur). Sans quoi les pierres, notamment du haut, finiraient par tomber. Ici, on peut observer une technique de faîtage où de grandes pierres plates relativement fines, appelées lauses, sont posées verticalement, et sont souvent stabilisées par des cales dans les intervalles.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Atelier de tournerie

Plus qu'un lieu de travail, un abri rudimentaire pour les artisans, l'atelier est, pour les gens qui l'ont occupé, un lieu investi, à la fois intime et public.
Entre les outils usés, sur les plans de travail où des sciures de bois sont repoussées d'un coup de paume, c'est là que s'est construit le savoir-faire dans la clarté des grandes fenêtres poussiéreuses.
lire la suite
Histoire et Patrimoine

Évolution de la vie, évolution du bâti.

La maison rurale fut d'abord celle de l'agriculteur-éleveur à l'intérieur de laquelle cohabitaient hommes et animaux. À partir du 18ème siècle, la spécialisation fromagère et la mise en commun du lait dans les structures coopératives, "les fruitières", font sortir l'agriculteur d'une économie d'autosubsitance. Du point de vue du bâti, la ferme tend à s'agrandir : on la rehausse d'un étage pour y aménager des chambres, on la dote parfois d'une seconde étable pour être en mesure d'accueillir plus d'animaux...
lire la suite

Description

Au départ de PRENOVEL, emprunter la route (balisage jaune) en contournant le centre de vacances en direction de Champs de la Vie.

  1. Traverser avec prudence la route départementale, puis par le Champs de la Vie, se rendre au Pont de l'Arête.
  2. Suivre à gauche la route forestière jusqu'à La Faicle. Gravir sur la gauche une pente un peu raide jusqu'au BELVEDERE DU DUCHET.
  3. Le sentier descend sur la droite jusqu'à Bois du Duchet. A l'intersection, le chemin descend rapidement vers Sous Duchet.
  4. Poursuivre à droite le chemin herbeux, dominant et  parallèle au ruisseau. Passer Le cotat Bossu et rejoindre LA TOURBIERE. En contrebas à droite, emprunter le sentier aménagé pour découvrir ce milieu naturel spécifique.
  5. A La croisée des Biefs, poursuivre le chemin sur votre droite, franchir le ruisseau et atteindre Le Pontet, au niveau de la route départementale. Traverser celle-ci avec prudence et la longer sur 140 m avant de gravir dans la forêt un raidillon bien marqué ponctué par BELVEDERE SUR LE FORT.Faire demi-tour, rejoindre Le Pontet, pour se diriger à PRENOVEL DE BISE par le hameau de l'Arête.
  6. Traverser de nouveau la route départementale pour emprunter un chemin blanc à travers les pâturages jusqu'à l'entrée du hameau des Belbenoits. Redescendre sur votre gauche jusqu'à La Passerelle. Continuer sur le chemin blanc parallèle au bief de Nanchez, en passant par Le Pont des Janiers.
  7. A La Vigne, remonter au point de départ par la voie communale.











Départ : Nanchez, mairie annexe de Prénovel
Arrivée : Nanchez, mairie annexe de Prénovel
Communes traversées : Nanchez, Grande-Riviere Chateau

Recommandations

Ce parcours traverse des pâturages avec du bétail. Aussi pour le respect des propriétaires et des exploitants qui vous autorisent le passage, pour ne pas écraser le foin, pour la tranquilité du bétail et de la faune sauvage, vous êtes invités à rester sur les sentiers balisés. Utiliser les passages aménagés pour franchir les clôtures et veiller à refermer les barrières.

Merci de tenir votre chien en laisse si vous en avez un.

Dans la tourbière et dans les prés environnants, les fleurs sauvages sont belles, elles peuvent être rares et protégées et fanent souvent rapidement. Ne les cueillez pas ! Elles raviront les prochains randonneurs.

En cas de travaux forestiers (abattage, débardage…), pour votre sécurité, sachez renoncer et faites demi-tour.

Sur la partie aménagée de la tourbière (platelage), entre LA TOURBIERE et Le Pontet, pour le bien-être de tous et le respect de ce milieu particulier, quelques règles supplémentaires :

  • Ne quittez pas le platelage
  • La pratique du vélo n’est pas autorisée

Lieux de renseignement

Office de Tourisme Haut-Jura Grandvaux

7 place Simone Veil, 39150 Saint-Laurent-en-Grandvaux

http://www.haut-jura-grandvaux.com/fr/

+33 (0)3 84 60 15 25

En savoir plus

Accès routiers et parkings

A 15 km de Saint-Laurent-en-Grandvaux, par la D 678,  la D 146 puis la D 28 et la D 232.

Stationnement :

Mairie annexe de Prénovel à Nanchez

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :